Vladimir Poutine est-il fou ? - Moniquet Time avec Claude Moniquet sur SIS Radio - 08 mars 2022

371 vues

Sans beaucoup m'avancer ni prendre de risques excessifs, je vais vous parler de quelqu'un chose qui se passe à l'Est de l'Europe, aujourd'hui.

Eh oui, en effet. Mais d'abord, je dois reconnaitre que je me suis trompé, ce qui n'est jamais agréable.

Dans l'une de mes dernières chroniques, je disais que Vladimir Poutine n'attaquerait jamais l'Ukraine ou alors que l'on assisterait à une intervention très limitée.  Eh bien j'ai eu tort. Je ne suis pas le seul évidemment.

On se console comme on peut : la grande majorité des journalistes, la quasi-totalité des experts, l'ensemble des gouvernements européens et même les dirigeants de l'Ukraine ont fait la même erreur.

Tous, nous avons cru que Vladimir Poutine bluffait qu'il agitait la menace d'une possibilité d'intervention pour obtenir des concessions de l'Occident. Eh bien nous avons tort.

Mais comment expliquer cette erreur collective ?

Alors quand même que les Américains et les Anglais, eux, allaient presque jusqu'à annoncer la date de l'attaque russe 

Nous avons pensé que Londres et Washington répondaient à un bluff par un autre bluff et que chaque côté faisait monter les enchères afin d'arriver à la table de négociation dans la meilleure position possible. D'ailleurs le président ukrainien, lui-même, Volodomyr Zelensky, a reproché aux Anglo-Saxons de faire monter les tensions par leurs déclarations tonitruantes.

Mais si nous avons pensé que Vladimir Poutine ne passerait pas à l'acte, c'est parce que nous avons estimé qu'il était encore un joueur d'échec rationnel, un stratège, pesant soigneusement chacun de ces actes comme il le faisait depuis 20 ans. Mais manifestement, il ne l'est plus.

Et s'il n'est plus rationnel, il donc dément, vous diriez-vous ?

Je me garderai bien d'aller jusque-là. D'abord parce que je ne suis pas médecin et ensuite parce que, même si je l'étais, je n'aurai toujours pas accès aux dossier médical de M. Poutine.

Mais qu'il ait perdu en partie le contact avec la réalité ou alors qu'il s'illusionne et finisse par croire à sa propre propagande et à ses mensonges, oui, c'est possible.

Je m'explique :

Eh bien, la réalité est claire : militairement, il est évident que s'il y met la force nécessaire et disponible, Vladimir Poutine gagnera en Ukraine. Mais politiquement et économiquement, il perdra et les conséquences seront désastreuses pour son pays. Et aussi, sans doute, pour lui-même.

Et cela il ne peut l'ignorer sauf s'il a perdu le contact avec la réalité, mais là effectivement on s'approche de la démence. Ou alors il a fini par croire à ses propres mensonges. Peut-être s'est-il simplement dit, comme d'autres avant lui, que les démocraties étaient lâches et faibles et que nous le laisserions faire comme nous l'avons laissé faire en Géorgie ou en Crimée, comme nous l'avons laissé faire lorsqu'il assassinait ses opposants à Moscou ou en Europe.

Mais on le voit : il s'est trompé.

Reste que les traits de personnalité et le mode de vie qui l'ont conduit à cette erreur sont évidemment intéressants à décrypter. Mais cela, j'y reviendrai dans ma prochaine chronique.


Écouter l'émission directement sur Spotify :

Abonne-toi au podcast Moniquet Time avec Claude Moniquet

Dispo sur les apps gratuites Spotify, Deezer, iTunes, L'app et site Web de SiS Radio

Lien vers Spotify : https://open.spotify.com/show/3bH6b6QOajYwCtmaP58jfx?si=1e32e7968e8a4009

Like aussi notre page FB @sisradioofficiel